mercredi 3 septembre 2008

Travail manuel



C'est la vue que l'on a depuis la machine à café : on a un peu honte de regarder les gens qui bossent vraiment, ceux qui lavent les carreaux ou qui étendent le goudron...assez honte pour être mal à l'aise, mais pas assez pour renoncer à un petit café.

16 commentaires:

melanie a dit…

Le problème n'est pas de travailler. Car travailler, c'est passionnant ... quand le travail est intéressant. Et s'il est bien payé c'est mieux. Mais pourquoi faut-il que les travaux les plus durs soient les moins payés et que, de plus, ceux qui les font soient condamnés à mourir plus vite que les autres, en ayant très peu profité de leur retraite ?? Le monde est mal fait.

hpy a dit…

Je vais donc lancer un pavé dans la mare en disant que tout le monde n'est pas capable de faire le même travail et qu'il n'y a pas de honte à être balayeur, éboueur, voire directeur à condition qu'on fasse bien son boulot. Que ferions-nous dans un monde où tout le monde passerait sa vie devant la machine à café? (Nous n'aurions même pas de café à boire, car personne ne l'aurait approvisionnée.)

Bergson a dit…

de plus si personne ne buvez de café et faisait sa "petite" pause devant la fenêtre comment connaitrions nous les travailleurs.

La première est magnifique

Daniel a dit…

Je rejoins melanie dans ses réflexions, Le travail n'est pas rémunéré en fonction de sa valeur (les tailleurs de pierre précieuse) ni en fonction de sa pénibilité. Les mieux payés sont ceux qui sont les intermédiaires entre les vrais travailleurs et ceux qui sont les vrais profiteurs....
La première images semblable à un rêve, quel est le réelle quel est le reflet ???

Fifi a dit…

Image superbe d'un monde fractionné et miroitant !.... Seuls détails "réels" la cabine et le carreau entr'ouvert !
L'autre image toute aussi belle avec les gestes simples de ceux "qui bossent vraiment" .

Vaste et difficile débat !

Olivier a dit…

Avant on avait une machine à café qui donnait sur un cimetière ;o), maintenant elle donne sur un mur (dans un sens, il y a pas plus de mouvement).
J'aime la première photo,elle me fait penser à un échiquier géant

claude a dit…

Géniale la première photo !
Ben oui, dans le monde du travail i y a ceux qui peuvent faire un break pour boir un petit jus et ceux qui ne peuvent pas ! Je dirais aussi qu'il faut de tout pour faire un monde du travail !

Olivier a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
alice a dit…

Quelle belle idée que ce coup d'oeil aux multiples facettes! Quant aux différents types de travail(vaux), vaste sujet...Si je devais changer, je choisirais un travail où l'on produit quelque chose, où l'on fabrique, parce que le mien c'est du vent...De là à casser les cailloux, ya de la marge c'est évident mais j'ai rencontré beaucoup d'enfants très fiers du travail de leurs parents alors que ceux-ci étaient sur une chaîne ou triaient du poisson, ils parvenaient donc à donner une image positive d'un travail difficile. Mais je constate depuis un certain temps -sous peine de passer pour une vieille réac, tant pis- que c'est l'idée même de travail, quelque soit celui-ci, qui est dévalorisée.
Bonne journée!

hpy a dit…

D'accord avec Alice. Malheureusement.

Peter a dit…

(Déjà) à la retraite, j’ai des fois les mêmes pensées… mais je crois que nous avons (tous les deux) assez donné ! Alors, profitons du petit café ! (La première photo est vraiment magnifique !)

Cergie a dit…

Si on remonte pas si loin, nous avons profité de l'ascenceur social. Mon grand père militaire de carrière parcequ'il ne pouvait faire autre chose étant d'une famille nombreuse et mort de la suite de la première guerre mondiale c'était pas un choix et c'était pas mieux.
Je ne veux pas épiloguer là dessus dans un commentaire de blog. Clivage sociaux, méconnaissance des conditions des uns et des autres. Inégalités.

Ta photo du dessus est très réussie. Ele me rappelle celle que j'ai faite, avec ces mille facettes, au musée des arts premiers du quai Branly. Disons que plutot que les mille ethnies, elle nous renvoit les mille métiers de la société française

Flo de Sendai a dit…

C'est bon un p'tit cafe....aujourd'hui, c'est samedi, je vais donc en prendre un dans la matinee !
Bon week-end, Alain, et merci de ta visite !

Château-Gontierdailyphoto a dit…

Quelles images. Toutes les deux sont superbes...continu à boire du café...il faut des gens pour le cueillir, le torréfier...des travailleurs pour faire la machine, assembler, plier; laquer les tôles...un autre travailleur pour la remplir de poudre et vider le monnayeur...tu es utile aux travailleurs quand tu fais une pose...

Ingrid a dit…

Une photo merveilleuse de réflection, un 'mirroir', la première. Et des pensées intéressantes dans les commentaires.

Miss_Yves a dit…

C'est aussi rendre hommage à ces travailleurs que de faire d'aussi belles photos...Je pense aussi à Caillebotte et à ses "raboteurs de planchers"
Miss Yves