dimanche 8 juin 2008

L'arrière-boutique du marchand de sable

Il en a pour tous les goûts : du fin, du très fin, du gros et du moyen.

Le marchand de sable était-il (comme nous dit une célèbre encyclopédie en ligne), "un vendeur ambulant, auprès duquel les cuisiniers se procuraient du sable qu'ils répandaient sur le sol de leur cuisine afin de le rendre moins glissant" ? Pas sur !

C'est l'employeur de Nounours . On peut trouver sa description dans un conte d'Andersen (où il est parfois appelé "Ole Ferme l'oeil") : il porte un habit de soie et a un parapluie sous chaque bras. Sous le premier, sont peintes de belles images qui font faire de beaux rêves aux enfants sages, sous le second, il n'y a rien, c'est celui qu'il ouvre au-dessus des vilains garnements qui dorment alors d'un mauvais sommeil et se réveillent la tête lourde. C'est une explication comme une autre quand on a un peu forcé sur les boissons fortes.

9 commentaires:

Bergson a dit…

Le couple vient acheter une poignée sable pour pouvoir dormir ?

Peter a dit…

Apparemment tu t’es réveillé de bon pied et de bon œil pour avoir fait ce post !

Pour les boissons fortes … ça n’a rien de personnel je suppose ?

Daniel a dit…

Pom...Pom...Pom...Pom, pom, Pom
(sans doute la nostalgie).
Bonne nuit les petits.

Bonne journée.

hpy a dit…

Que ferions-nous sans sable? Nous ne serions même pas capables d'aller cuire un oeuf!

lyliane a dit…

Ole ferme l'oeil, vient des fois chez moi pourtant,je ne suis plus une enfant! Nounours, quel beau souvenir, à cette époque mes enfants allaient se coucher à une heure raisonnable, ils avaient une télé en haut de la maison dans leur salle de jeux, mais l'antenne je la débranchais du bas après le "bonne nuit les petits".

Cergie a dit…

"Ole ferme l'oeil", je sais pas, je veux pas en entendre parler pour le moment, ça m'intéresse pas trop ; "ce que le père fait est bien fait", je suis contente de la retrouver celle là, par contre ; j'essaie toujours de la raconter, donner le lien sera plus facile...

Sinon, le sable pour empêcher de glisser dans les cuisines, je sais pas ; ce qui est sur, c'est qu'au caveau de Géologie à Nancy, on mettait de la sciure sur le sol du caveau because la condensation, ceci pour éviter de glisser en dansant le rock.

De plus, je suis très forte pour faire la pâte sablée car je suis originaire de Lorraine, c'est pratique pour faire la quiche. On sable la farine et le beurre entre les doigts
Sinon aussi, Patrick qu'est Breton quoique originaire de Mayenne, il aime bien les petits gâteaux sablés.

esperance a dit…

coucou
je découvrfe ton blog via daniel
en plus on est voisins

je reviendrai te lire car tout cela a l air tres intéressant

bonne soirée

Olivier a dit…

avec tout ce sable, le marchand de sable a de quoi endormir tout Paris.
« bonne nuit les petits, faites de beaux rêves ! »

delphinium a dit…

moi j'aime pas trop le sable.... ca pique, quand on va se baigner dans la mer. Par contre les boissons fortes, j'aime bien, même que ça pique aussi des fois au fond de l'estomac. Et dans la gorge quand ça descend. Mais je n'abuse jamais des boissons fortes parce que je vais toujours me coucher tôt et que je suis sage comme une image.
Voilà pour la petite histoire du jour. Et ceux et celles qui ne croient pas que je suis sage, je viendrai leur expliquer de quel bois je me chauffe. :-)) bises!