samedi 28 juin 2008

La mare à Bertrand



Sur le parvis de l'hôtel de ville à Paris, un jardin "éphémère" a été installé.

Après l'hôpital éphémère, les usines éphémères, Paris se dote d'un jardin du même nom.







4 commentaires:

lyliane a dit…

Qu'elle bonne idée et c'est très beau, pourquoi ne pas le laisser à l'année, l'hiver il n'y aurait pas besoin d'y construire une patinoire en le réfrigérant.
Une idée à suggérer à Monsieur Delanoé.

Cergie a dit…

La saison des groseilles est éphémère, elle revient tous les ans.
Je viens me rafraîchir un p'tit coup au bord de ta mare, car j'en ai ras le museau de ramasser des petites perles rouges. Le premier buisson a donné 14 pots, le 2ème donnera moins, mais ça suffira pour ce que je connais de gens qui aiment la gelée.

L'art du jardin éphémère est bien maîtrisé : y a qu'à voir le festival des jardins de Chaumont sur Loire.
Cette mare de l’hôtel de ville, elle est belle, moins mystérieuse que celle de George Sand, cependant. On dirait vraiment qu’elle a toujours été là. Sans doute est ce ta prise de vue qui arrive à nous donner cette impression.
Un très joli lieu de rendez-vous pour quelques mois, d’autant qu’à l’angle de la place se trouve le fameux bistrot Marguerite.

PS : ce matin à Conflans Ste Honorine, nous avons revu des anciennes usines reconverties : un cabinet de véto par exemple, et des logements.

Olivier a dit…

sacré bertrand, après paris-plage, paris-étang. c'est une bonne idée et cela doit rafraîchir la bonne ville de Paris. Les paysages éphémères de Paris

hpy a dit…

J'ai beau chercher les canards, je n'en vois pas.