lundi 28 janvier 2008

Les beaux mecs


Pour se faire admirer par les promeneurs de la promenade plantée, les beaux ephèbes prennent des poses...

2 commentaires:

Cergie a dit…

Ces beaux mecs de l'avenue Daumesnil me laissent assez de marbre toujours. Ce n'est pas la quantité qui compte mais la qualité. La singularité. Le charisme. L'oubli de soi au profit des autres. Que sais-je ?

JONAS a dit…

Tu es bien philosophe après onze heures du soir. Je dirai, pour ma part que c'est du nombre que nait l'harmonie, et puis, comme disais César (Jules) "Bis repetita placent"